Pétition nationale

Vous en avez assez de l’immigration incontrôlée ?

28037 signatures

Pétition nationale

Vous en avez assez de l’immigration incontrôlée ?

 

Comme Les Républicains, vous pensez qu’une Nation est en danger si elle ne peut pas décider librement qui elle accueille sur son territoire et à quelles conditions ?

Comme Les Républicains, vous pensez qu’une Nation est en danger si elle ne peut pas expulser de son territoire des étrangers qui apportent le désordre et la terreur ?

Comme Les Républicains, vous pensez qu’une Nation est en danger si son peuple ne peut pas librement décider de son destin ?

En 40 ans, 29 lois sur l’immigration ont été votées. Pour quel résultat ? Plus il y a de lois, plus il y a d’immigration. Et plus il y a d’immigration, plus il y a de lois.

Pour rompre avec l’impuissance et reprendre le contrôle, une solution existe : réformer notre Constitution !

SEULE UNE RÉFORME DE LA  CONSTITUTION PERMETTRA :

  • de limiter chaque année par un vote au Parlement le nombre d’étrangers accueillis en France sans qu’aucune jurisprudence fondée sur des traités ou des conventions internationales ne puisse s’y opposer ;
  • de faciliter les expulsions des étrangers en situation irrégulière et ceux menaçant l’ordre public ;
  • de mettre un terme aux dérives de l’asile en instruisant les demandes à l’extérieur de nos frontières ;

Jamais, sous la Vème République, le peuple Français n’a été consulté en matière d’immigration, question fondamentale pour l’avenir de notre pays.

Il est temps de redonner la parole et le pouvoir aux Français PAR RÉFÉRENDUM : c’est à nous de décider !

Les chiffres de l’immigration en France

  • 10,4%

    La part d’immigrés dans la population française a doublé depuis la seconde guerre mondiale : 10,4% en 2022 contre 5% en 1946

  • 2 millions

    Près de 2 millions d’étrangers sont arrivés légalement en France depuis 2017 soit l’équivalent de la ville de Paris

  • 500 000

    Près de 500 000 étrangers sont entrés légalement en France en 2022

  • 700 000

    Le nombre de clandestins sur le territoire est estimé entre 600 000 et 700 000

  • 411 000

    Le nombre de bénéficiaires de l’AME a explosé : 155 000 en 2004 – 411 000 en 2022

  • 6,9%

    Le taux d’exécution des OQTF est ridiculement bas : 6,9% sur le premier semestre 2022, contre 22,3% en 2012 

  • 35%

    35% des vols violents sans armes commis en France le sont par des étrangers (mis en cause)

  • 24%

    24% d’étrangers détenus dans les prisons françaises (3x plus nombreux que dans la population générale)  

Je signe, je demande un référendum pour stopper l’immigration !
Les informations que vous nous communiquez sont exclusivement réservées à l’usage de « Les Républicains ». Vous consentez à ce qu’elles soient utilisées pour des opérations de communications politiques et de nos relations. Vos données ne pourront être communiquées qu’à des cocontractants qui, en leur qualité de sous-traitants, n’agiront que sur notre instruction et seront soumis à une stricte obligation de confidentialité. Elles ne seront transférées que dans des pays présentant une protection adéquate au regard des garanties imposées par la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978. Vos données seront conservées pour une durée maximale de 18 mois. En application de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 et du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression, d’opposition, de limitation et de portabilité des informations vous concernant. Pour exercer vos droits, vous pouvez adresser un courriel à fichiers@republicains.fr ou un courrier à Les Républicains/Relations extérieures – 238, rue de Vaugirard – 75015 Paris – France. Votre demande doit être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité comportant votre signature. Vous avez également la possibilité de contacter notre Délégué à la Protection des Données (DPO) en lui écrivant à dpo@republicains.fr ou à Délégué à la Protection des Données – 238 rue de Vaugirard – 75015 Paris France. Si vous considérez que le traitement de données à caractère personnel vous concernant constitue une violation du Règlement Général sur la Protection des Données, vous pouvez introduire une réclamation auprès de la CNIL.